Hausse sans précédent des prêts hypothécaires au Canada, selon Equifax

Pendant la pandémie de COVID-19, la dette de carte de crédit des consommateurs s’est résorbée au Canada, mais les acheteurs de propriétés ont entraîné une hausse sans précédent du volume de nouveaux prêts hypothécaires.

test

Le plus récent rapport d’Equifax Canada sur le crédit à la consommation précise qu’au premier trimestre de l’année en cours, le nombre de nouveaux prêts hypothécaires a bondi de 41,2% par rapport au trimestre équivalent de 2020. La limite moyenne des nouveaux prêts hypothécaires a pour sa part augmenté de 20,5% pour atteindre 326 930$.   

Au cours de la même période, la dette à la consommation a progressé de 4,78%, mais dans le secteur hypothécaire, le taux de défaillance de 90 jours ou plus a baissé de 19% par rapport au premier trimestre de 2020   

Equifax Canada rappelle qu’en juin, le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) instaure un nouveau test de tension hypothécaire qui diminuera la capacité d’achat de beaucoup d’acheteurs, ce qui pourrait contribuer à réduire la surchauffe du secteur hypothécaire.   

D’autre part, la dette de carte de crédit a atteint un creux inégalé en six ans étant donné que les consommateurs remboursent davantage qu’ils dépensent. En moyenne, au premier trimestre de 2021, les soldes des comptes de carte de crédit ont diminué de 9,9% comparativement à la même période de 2020.   

L’endettement moyen des Canadiens au premier trimestre de l’année en cours, excluant les prêts hypothécaires et les taux de défaillance, s’est élevé à 20 430$. Celui du Québec, à 17 566$, a été le deuxième plus faible parmi les provinces derrière celui du Manitoba de 16 896$.  

Le taux d’endettement du Nouveau-Brunswick a été mesuré 22 297$. Il était de 21 826$ à l’Île-du-Prince-Édouard et de 20 992$ en Nouvelle-Écosse.