La consommation d'essence au Canada en 2020 était à son plus bas niveau depuis 20 ans

OTTAWA — Statistique Canada confirme que les grands confinements qui ont beaucoup réduit les déplacements automobiles l'an dernier ont poussé la consommation d'essence à son plus bas niveau depuis 20 ans au pays.

test

Selon l'agence fédérale, les Canadiens ont acheté 38,6 milliards de litres d'essence en 2020, soit 14 % de moins que l'année précédente et moins que toute autre année depuis 2001, alors qu'il y avait moins de véhicules sur les routes.

Traduite en émissions de gaz à effet de serre, cette réduction d'environ six milliards de litres d'essence vendus équivaut à peu près au retrait de 3,1 millions de voitures des routes canadiennes. 

Chaque province a vu ses achats d'essence chuter en 2020, mais la plus forte baisse a été enregistrée en Ontario, où les confinements ont duré plus longtemps que dans la plupart des autres provinces. Les ventes d'essence y ont diminué de 18 % par rapport à 2019. 

La baisse a été d'environ 11 % au Québec et au Nouveau-Brunswick, et de 12,5 % en Alberta. 

Une étude publiée plus tôt cette année dans la revue «Nature Climate Change» indiquait que les émissions de GES avaient probablement diminué de 7 % dans le monde en 2020, presque entièrement à cause des mesures de santé publique visant à empêcher la propagation de la COVID-19.

Mais Caroline Brouillette, gestionnaire des politiques nationales au Réseau action climat Canada, affirme que sans changements structurels à la façon dont les Canadiens se déplacent d'un endroit à l'autre, ces réductions d'émissions causées par la pandémie ne dureront probablement pas.

Mia Rabson, La Presse Canadienne



Cet article a été tiré de La Presse Canadienne et a été légalement autorisé par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Pour toutes questions de droits d’auteur, veuillez écrire à legal@industrydive.com.