Indice de confiance financière IG Gestion de patrimoine à la mi-année L’optimisme est de mise chez les Canadiens à l’approche de la fête du Canada, devant la levée graduelle des restrictions liées à la COVID

  • L’indice général est en hausse de quatre points par rapport à la même période l’an dernier
  • Rebond chez la génération Z et la génération du millénaire : +5 points sur la moyenne nationale
  • Les femmes demeurent touchées de façon disproportionnée par la pandémie

WINNIPEG (Manitoba), le 29 juin 2021 – IG Gestion de patrimoine publie aujourd’hui la mise à jour semestrielle de son indice de confiance financière IG (« l’indice »), en partenariat avec Ipsos Canada. L’indice jauge le niveau de confiance des Canadiens à partir des réponses fournies à dix questions de sondage ayant trait aux considérations financières à court et à long terme.

À l’approche de la fête nationale et au moment où la nation émerge de la pandémie, les Canadiens se sentent de plus en plus optimistes quant à leur situation financière personnelle, comme le montre le résultat indiciel général de 54 points, en hausse de quatre points par rapport à a même période l’an dernier (et à quatre points au-dessus de la moyenne triennale historique de 50).

Les jeunes en tête de peloton

Le résultat indiciel chez les jeunes Canadiens (de 18 à 34 ans), qui s’inscrivait en retrait par rapport à la moyenne nationale tout au long de la pandémie, accuse un rebond devant l’assouplissement des restrictions et la réouverture de l’économie. Leur résultat indiciel de 59 se situe pas moins de cinq points au-dessus de la moyenne nationale.  

On remarque tout particulièrement que la génération Z et la génération du millénaire se sentent plus optimistes que les autres cohortes dans de nombreux domaines : 

  • perception de l’économie, aussi bien nationale qu’internationale (+11 et 10 %, respectivement, par rapport à la moyenne nationale);
  • sentiment de maîtriser leur situation financière personnelle (+17 %);
  • littératie financière (+16 %).

« Au moment où nous émergeons de la pandémie, il y a lieu de se réjouir de ce que les Canadiens se sentent plus optimistes quant à leurs finances, déclare Damon Murchison, président et chef de la direction, IG Gestion de patrimoine. Il est tout particulièrement encourageant de voir les jeunes, dont les finances ont été sévèrement touchées par la COVID, considérer les événements de l’année écoulée comme l’occasion de revoir leur approche de la gestion de leurs finances. »

Crise de confiance chez les femmes

L’étude observe que les femmes tardent à récupérer financièrement des conséquences de la COVID, par rapport aux hommes. Selon l’indice, les femmes accusent un retard de 6 points sur les hommes (51 contre 57) et sont deux fois plus susceptibles qu’eux d’éprouver beaucoup d’anxiété pour leurs finances. De plus :

  • plus de la moitié des femmes (54 %) ont connu au moins une situation financière négative en raison de la pandémie;
  • près d’une sur cinq a vu ses heures de travail diminuer;
  • 32 % déclarent ne pas avoir assez de revenus discrétionnaires;
  • 46 % se sentent moins, ou nettement moins, préparées à faire face à une urgence économique.

« Si la situation globale semble s’améliorer au Canada, elle demeure délicate pour de nombreuses personnes et surtout pour les femmes, observe M. Murchison. Nous savons qu’elles ont subi de façon disproportionnée les effets de la pandémie, et cet état de choses se reflète nettement dans leur degré de confiance financière.

M. Murchison fait remarquer que les femmes qui ont consulté un conseiller financier depuis le début de la pandémie (mars 2020) présentent un résultat indiciel de 59 (comparativement à 46 pour les femmes qui n’ont pas rencontré un conseiller). « Les personnes qui se sentent vulnérables peuvent trouver utile de se rapprocher d’un conseiller financier, qui peut prendre le temps d’évaluer leur situation financière globale et collaborer avec elles à la création d’un plan financier complet en correspondance avec leurs objectifs et qui les met sur la bonne voie pour les réaliser. »  

L’indice de confiance financière IG fait partie du programme communautaire d’IG Gestion de patrimoine, IG Soyez maître de votre avenir, lancé en 2018. Ce programme vise à accroître la confiance financière des Canadiens, et surtout de ceux qui en ont le plus besoin : les Autochtones, les nouveaux arrivants, les aînés et les jeunes. Consultez IG Soyez maître de votre avenir pour en savoir plus sur les diverses initiatives soutenues actuellement par IG Gestion de patrimoine.

 

À propos d’IG Gestion de patrimoine

Fondée en 1926, IG Gestion de patrimoine est un chef de file au Canada dans la prestation de solutions financières personnalisées par l’entremise d’un réseau de conseillers partout au pays. Outre sa famille exclusive de fonds communs de placement et d’autres instruments de placement, IG offre une gamme étendue de services financiers. IG Gestion de patrimoine détenait un actif sous services-conseils de plus de 109 milliards de dollars au 31 mai 2021 et fait partie du groupe d’entreprises de la Société financière IGM Inc. (TSX : IGM). La Société financière IGM est l’une des principales sociétés diversifiées de gestion d’actif et de patrimoine au Canada, dont le total de l’actif géré et de l’actif sous services-conseils était d’environ 256 milliards de dollars au 31 mai 2021.

À propos de l’indice de confiance financière IG

Les résultats de 2021 présentés dans ce rapport sommaire sont tirés d’un sondage Ipsos réalisé du 12 au 19 avril 2021 auprès de 2 601 Canadiens de l’ensemble du pays. Un système de pondération a été appliqué en fonction de l’âge, du sexe, de la région et du niveau de scolarité pour que l’échantillon final soit représentatif de la population canadienne adulte selon les plus récentes données de Statistique Canada. Comme un sondage en ligne n’est pas considéré comme probabiliste, Ipsos ne peut pas y appliquer de marge d’erreur. La précision des sondages non probabilistes d’Ipsos est mesurée à l’aide d’un intervalle de crédibilité. Dans le cas d’un échantillon de 2 601 répondants, cet intervalle est de ±2,3 points de pourcentage, 19 fois sur 20. L’intervalle de crédibilité est plus important parmi les sous-ensembles de la population.

Communication avec les médias :

Rebecca Ellison
Financière IGM
647-983-4963
rellison@mitemp.com