Comment la hausse des taux d’intérêt<br> vous affecte-t-elle?

Toute personne ayant souscrit un prêt hypothécaire à taux variable au Canada comprend les incidences de la hausse des taux d’intérêt. Une hausse de taux peut entraîner une augmentation des paiements à effectuer ou une réduction du capital remboursé avec chaque versement hypothécaire. Les hausses de taux d’intérêt surviennent lorsque la Banque du Canada décide de relever le taux de financement à un jour, lequel correspond au taux d’intérêt à court terme dont on tient compte dans le calcul du coût des emprunts. Selon la situation économique, les taux d’intérêt peuvent augmenter considérablement au cours d’une année.

test

On le sait, toute majoration des taux d’intérêt a une incidence sur les coûts hypothécaires, puisque les prêts hypothécaires à taux variable suivent l’évolution du taux à un jour; à son renouvellement, un prêt hypothécaire à taux fixe devient lui aussi plus coûteux. La hausse des taux a également un impact sur d’autres aspects de nos vies. 

Augmentation des coûts d’emprunt

L’une des hausses les plus marquées concerne le coût du crédit non hypothécaire à taux variable, comme les prêts sur valeur domiciliaire ou les marges de crédit, qui peuvent représenter une partie importante des coûts mensuels des gens.

L’augmentation des taux d’intérêt peut provoquer un changement de comportement chez les consommateurs (des paiements d’intérêts plus élevés peuvent grever le revenu discrétionnaire), et avoir également un impact sur l’économie canadienne. Par exemple, les gens risquent fort de réduire la fréquence de leurs sorties au restaurant ou le budget prévu pour les vacances ou pour la période des Fêtes.

Hausse des coûts d’emprunt pour les entreprises également

La hausse des coûts d’emprunt n’affecte pas seulement les particuliers, elle frappe également les entreprises. La Banque du Canada abaisse parfois les taux pour inciter notamment les entreprises à investir dans leurs activités.

La montée des taux d’intérêt oblige les entreprises à payer plus pour leurs emprunts. Par ailleurs, si les consommateurs dépensent moins, les entreprises, en particulier celles qui offrent des biens ou des services non essentiels, pourraient voir leurs ventes baisser.

Ralentissement possible du marché de l’habitation 

La hausse des taux d’intérêt peut avoir un impact immédiat sur la demande de logements. Il y a généralement augmentation des versements hypothécaires au renouvellement, tant pour les prêts à taux variable que pour les prêts à taux fixe. Il devient plus difficile de se qualifier pour un prêt hypothécaire, ce qui a comme conséquence de réduire le nombre d’acheteurs de maison et la demande globale sur le marché. 

Le taux d’inflation devrait commencer à redescendre

La hausse des taux d’intérêt peut également avoir des répercussions positives pour les consommateurs et les investisseurs. Lorsqu’il devient plus onéreux d’emprunter, les consommateurs ont tendance à dépenser moins, ce qui entraîne une baisse de la demande pour certains biens. S’ensuivent alors une chute des prix et une diminution du taux d’inflation.  

Croissance plus rapide des épargnes

La majoration des taux comporte un autre avantage important : celui de faire gagner plus d’argent aux épargnants. Le rendement des comptes d’épargne et des certificats de placement garanti (CPG), qui diminue lors des baisses de taux, s’améliore à mesure que le taux de financement à un jour augmente, ce qui favorise les épargnants.

En outre, la hausse des taux est un signe de croissance économique : si l’économie continue sur sa lancée, cela est avantageux pour les entreprises et, potentiellement, pour les cours des actions. Toute personne qui tire un revenu de ses investissements pourrait y trouver son compte.

Répercussions importantes sur les obligations

Les investisseurs devraient également porter une attention particulière aux hausses des taux d’intérêt. Quand les taux augmentent, les prix des obligations baissent. Comme les investisseurs préfèrent les obligations à rendement élevé (le rendement des titres à revenu augmente généralement lors des hausses de taux d’intérêt), cela rend les obligations existantes moins attrayantes à leurs yeux et ils préféreront les remplacer par de nouvelles obligations offrant un rendement plus élevé. Un grand nombre de Canadiens possèdent des obligations et risquent de subir des pertes dans ce segment de leur portefeuille.

Cependant, lorsque les obligations viennent à échéance, l’investisseur peut en acheter de nouvelles à rendement plus élevé. Toute personne détenant un portefeuille d’obligations risque d’essuyer des pertes en capital, mais en revanche, ses revenus sont susceptibles de croître dans le futur.

Écueils en vue pour certains secteurs

Certains secteurs qui paient de forts dividendes, comme les fiducies de placement immobilier et les services aux collectivités, risquent aussi d’être touchés. Lorsque les rendements des obligations chutent, ces secteurs gagnent en popularité auprès des investisseurs friands de placements à rendement élevé.

Toutefois, lorsque le rendement des titres à revenu fixe augmente, les investisseurs préféreront remplacer leurs actions devenues plus volatiles et moins attrayantes par des obligations payantes et moins risquées. Plus les taux montent, plus la demande peut fléchir dans ces secteurs. 

Que devriez-vous faire lors des périodes de hausse des taux d’intérêt

Vous devriez discuter avec un conseiller IG de l’impact que la hausse des taux d’intérêt peut avoir sur votre portefeuille. Il vous fournira des conseils et des suggestions qui vous permettront d’obtenir de meilleurs rendements dans un contexte de taux plus élevés.

Si vous n’avez pas de conseiller IG, vous pouvez en trouver un ici.

 

Ce document, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement, considérés comme exacts à la date de publication. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement.