Les secrets d’un sain équilibre entre travail et vie privée en mode télétravail

Vous avez du mal à empêcher votre travail d’empiéter sur votre vie privée?

test

Le télétravail est devenu la norme au cours des 18 derniers mois. Or, si cette souplesse accrue a ses avantages, elle a aussi ses inconvénients.

Pour bien des gens, la liberté de passer plus de temps en famille est compromise par les notifications incessantes des courriels et la pression d’être toujours disponible. Quand vous travaillez à distance et n’êtes pas physiquement à la disposition de vos collègues ou de votre supérieur, il est tentant de compenser en répondant sur-le-champ à chaque message reçu. Toutefois, cette habitude peut mettre à mal votre équilibre travail/vie privée.

Des études ont montré que les personnes travaillant à domicile passent plus de temps « au travail » qu’avant la pandémie.

Le flou qui s’installe aujourd’hui dans la séparation entre vie privée et vie professionnelle est une source de préoccupation majeure, selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé publiée en 2021. Il semble que 745 000 personnes sont décédées de maladies du cœur et d’AVC en 2016. Les auteurs établissent un lien entre ces incidents et les longues heures de travail.

Par rapport à une semaine de 35 à 40 heures, une semaine de 55 heures de travail ou plus est statistiquement liée à une hausse de 35 % du risque d’AVC et de 17 % du risque d’arrêt cardiaque.

Inversement, une culture qui protège l’équilibre travail/vie privée offre de meilleures perspectives en matière de santé. En France, où l’espérance de vie est supérieure à la moyenne européenne, la semaine de 35 heures a force de loi depuis 2000. De plus, en janvier 2017, la fameuse loi sur le « droit à la déconnexion » du gouvernement français est entrée en vigueur. Elle limite l’usage de la messagerie électronique professionnelle dans le but d’éviter aux gens d’avoir à lire des courriels professionnels et à y répondre hors des heures de travail. Si cette législation peut sembler excessive, il est utile d’en tirer certaines leçons.

L’établissement d’une frontière nette entre le travail et la vie privée peut aider à atténuer l’empiétement de vos tâches professionnelles sur votre temps personnel. Le « contrôle des frontières » : tel est le secret pour réduire le stress découlant d’un déséquilibre entre le travail et la vie privée.

Fixer des limites est plus facile à dire qu’à faire. Voici toutefois cinq conseils pour vous y aider :

1. Adoptez un horaire fixe

Certaines personnes commencent volontiers la journée par 5 km de jogging, alors que d’autres arrivent à peine à bouger avant une bonne tasse de café noir. Quelle que soit votre préférence, faites-la passer comme toute première activité matinale, avant la consultation de vos courriels et de vos textos.

Si vous définissez une heure fixe pour commencer le travail le matin, vous aurez davantage le sentiment d’avoir le contrôle de la situation. Dans un même ordre d’idées, le fait de fermer physiquement votre ordinateur portable à la fin de la journée – et de le laisser derrière une porte close, si possible – est une habitude qui vous aidera à « éteindre » votre moi professionnel pour le reste de la journée.

En raison de l’intégration croissante d’un régime de travail hybride dans la culture de sociétés aussi variées que Google et la banque Standard Chartered, de plus en plus de gens se voient proposer le travail en bureaux partagés après la pandémie.

Un peu de temps passé dans un espace de travail partagé est un bon moyen de dynamiser votre semaine de travail. Ces lieux offrent un environnement professionnel libre de distraction, équipé d’une connexion wi-fi de haute qualité. Par ailleurs, quand vous quittez ce bureau à la fin de la journée, vous avez davantage l’impression d’avoir terminé de travailler.

2. Évaluez votre charge de travail et calez des créneaux précis pour vos tâches

Il est difficile d’établir et de défendre une frontière entre travail et vie privée si vous passez toute votre vie professionnelle à éteindre des feux – d’où l’importance de maîtriser votre liste de tâches.

Vous pourriez avoir l’impression de perdre du temps en analysant le travail qui vous attend, mais planification et procrastination sont deux choses bien différentes. Une fois que vous avez déterminé les tâches urgentes et importantes – et celles qui peuvent attendre –, vous pouvez commencer à calculer le temps qu’il vous faudra pour chacune.

La fixation d’un créneau horaire précis pour chaque tâche vous permet de gérer votre calendrier plus efficacement et de donner à vos collègues une meilleure idée du temps qu’il vous faudra, tout en vous aidant à éviter les réunions superflues qui pourraient vous faire rater une échéance.

En fin de compte, en vous faisant une idée réaliste de ce que vous avez à faire, vous réduisez la probabilité de prolonger votre journée de travail au-delà de la limite que vous vous êtes fixée.

3. Mettez-vous d’accord sur les attentes

Avec la généralisation des modèles de travail hybrides dans la foulée de la Covid-19, la plupart des entreprises se retrouvent avec des effectifs désynchronisés. Autrement dit, les membres d’une équipe donnée ne travaillent pas toujours exactement aux mêmes heures, même s’ils se trouvent dans le même pays. Cette situation peut avoir des avantages, mais aussi causer pas mal de frustration. Si vous êtes gestionnaire, vous aurez sans doute intérêt à établir une plage fixe pendant laquelle les horaires devront se chevaucher.

De cette façon, tous les membres de l’équipe sauront qu’ils peuvent se joindre les uns les autres à une certaine heure par messagerie instantanée, par visio ou par courriel, en s’attendant à une réponse raisonnablement rapide.

À l’extérieur de ces heures, toutefois, rien n’empêchera un employé de réserver un créneau dans sa journée pour traiter ses courriels et autres communications. C’est une astuce qu’il vaut la peine d’essayer si l’équilibre travail/vie privée se révèle difficile ou si vous êtes souvent distrait par les notifications de votre boîte de réception.

4. La technologie, une alliée précieuse

Une utilisation intelligente des outils informatiques peut aider à mieux établir la frontière entre le travail et la vie privée en assurant des communications fructueuses entre collègues. Les systèmes de gestion de projets tels que Trello et Asana, par exemple, permettent aux membres de votre équipe de partager instantanément de l’information sur l’état d’avancement de leurs tâches respectives, vous épargnant du fait même une réunion d’une trentaine de minutes.

Par ailleurs, la fonction de réponse automatique signalant votre absence du bureau pendant vos créneaux horaires calés pour d’autres tâches, ainsi que le statut « occupé » en Slack ou Teams, envoient à vos collègues un signal clair que vous êtes en train de vous concentrer sur votre travail.

Une mesure aussi simple que la note « À demain » sur le canal de messagerie instantanée de l’équipe peut se révéler étonnamment efficace : c’est un moyen personnalisé et poli de « fermer la frontière » entre travail et vie privée.

Il ne faut pas non plus sous-estimer le retour à une vie sans électronique à la fin de la journée de travail. Sevrez-vous de tous vos appareils pour éviter la tentation de consulter vos messages professionnels; au moins, désactivez les notifications de courriels et autres messageries.

5. Prenez rendez-vous avec vous-même

Si vous avez recours au calage de créneaux horaires pour vous assurer de terminer vos tâches à temps, rien ne vous empêche d’en faire de même pour vos activités personnelles.

Une marche de santé, une séance à la salle de sport ou un tête-à-tête avec votre partenaire sont des motifs tout aussi valables pour réserver du temps à votre horaire que de fixer une période de réponse quotidienne aux courriels professionnels entre 10 heures et midi. S’il est important d’être présent pour vos collègues et supérieurs, n’oubliez pas qu’il en va de même pour votre propre personne.

Pour les besoins de son ouvrage Tools of Titans, Tim Ferriss a interrogé des centaines de personnes qui ont particulièrement réussi dans la vie, des vedettes du cinéma aux entrepreneurs en passant par des prodiges des échecs. Il leur a trouvé un point commun : ils respectent leurs propres rituels quotidiens, qui consistent souvent en un régime d’exercices matinaux.

Enfin, malgré tous les efforts déployés pour établir des frontières solides entre travail et vie privée, il est essentiel de tolérer parfois certains accommodements. La vie ayant sa part d’imprévus, le maintien d’un équilibre draconien entre le « temps pour soi » et le « temps pour le travail » peut devenir lui-même une source de stress si l’on n’y prend garde.

Au lieu de prétendre à la perfection, faites de votre mieux pour maintenir un horaire qui vous convient, en vous laissant de la marge pour une certaine fluidité. Tout le monde traverse des périodes de tension personnelle et professionnelle à un moment ou l’autre.

Préparez-vous à plier quand il le faut : vous risquerez moins de rompre.

 

Cet article est la traduction d’un article publié par BusinessReport et sa diffusion a été autorisée par le réseau d’éditeurs Industry Dive. Adressez toute question sur les droits de reproduction à legal@industrydive.com.