Conseils de planification fiscale de fin d’année pour les propriétaires d’entreprise

Pour la plupart d’entre nous, la planification fiscale de fin d’année se rapporte d’abord à l’impôt sur le revenu des particuliers. Pourtant, il existe de nombreuses possibilités fiscales qui valent la peine d’être explorées par les propriétaires d’entreprise en cette période de l’année.

Article Hero Image

Les conseils suivants partent du principe que votre entreprise n’est pas constituée en société, ou alors qu’elle l’est et que sa fin d’exercice est le 31 décembre, mais certains sont également valables pour des sociétés dont la fin d’exercice ne coïncide pas avec la fin de l’année civile.

  • Réévaluez le dosage entre le salaire et les dividendes :  Si votre entreprise est constituée en société, vous avez avantage à déterminer le dosage optimal de votre rémunération entre le salaire et les dividendes. L’entreprise pourrait vous verser différents types de dividendes, certains bénéficiant même d’un traitement fiscal plus intéressant, et d’autres types pourraient même vous être versés libres d’impôt. Dans d’autres cas, il pourrait s’avérer plus avantageux de vous verser un salaire. Plusieurs facteurs, fiscaux et autres, entreront en ligne de compte pour déterminer la combinaison salaires/dividendes optimale pour vous. C’est à faire avant la fin de l’année, en consultation avec votre fiscaliste.
  • Comptabilisez cette année une prime que vous vous verserez l’année prochaine : Une prime comptabilisée en 2022, mais versée dans les 180 jours qui suivent la fin de l’exercice, est déductible pour la société dans l’année courante, mais elle n’est incluse dans votre revenu imposable que l’année où vous la recevez. Si votre entreprise clôt son exercice le 31 décembre, elle pourrait déduire la prime dans sa déclaration pour 2022. Vous, en revanche, avez la possibilité de l’inclure dans votre déclaration de revenus des particuliers pour 2023 que vous produirez au début de 2024, ce qui vous fait bénéficier d’un report d’impôt appréciable.
  • Versez des salaires à des membres de la famille : Si votre époux ou conjoint de fait ou votre enfant participe à l’exploitation de l’entreprise (qu’elle soit constituée ou non en société), songez à lui verser un salaire raisonnable pour les services rendus. Vous pouvez ainsi transférer à des membres de votre famille un revenu qui sera vraisemblablement soumis à un taux d’imposition plus bas que si c’était vous qui le receviez, et l’impôt global à payer serait ainsi réduit. Attention, toutefois, si vous prévoyez de verser des dividendes à des membres de la famille qui sont aussi des actionnaires de votre société. Les dividendes versés aux membres de la famille sont imposés à des taux élevés s’ils ne répondent pas à certaines conditions.
  • Sachez quel est le bon moment pour acheter et vendre des biens amortissables : S’il est prévu que votre entreprise fasse l’acquisition de biens amortissables, il est probablement préférable qu’elle le fasse avant le 31 décembre (en supposant une fin d’exercice à cette date). L’accélération d’une telle acquisition présente deux avantages : vous pouvez demander la déduction pour amortissement (DPA) une année plut tôt (bien qu’à la moitié du taux normal de la déduction en raison de la règle de la demi-année) et vous pourrez la demander à son taux entier l’année prochaine, puisque la règle de la demi-année ne s’applique que l’année de l’acquisition. Pour avoir droit à la déduction pour amortissement, l’actif doit non seulement avoir été acquis, mais aussi être prêt à être mis en service avant la fin de l’exercice.

À l’inverse, si vous prévoyez vendre des biens amortissables appartenant à votre entreprise que vous avez amortis lors d’années précédentes, ce qui donnerait lieu à une récupération de la déduction pour amortissement imposable, il serait bien avisé d’en reporter la vente à l’année prochaine (2023). Ainsi, l’entreprise pourra demander la DPA pendant une année de plus en 2022, et vous reporterez la récupération imposable à 2023.

Il existe un grand nombre d’occasions de planification fiscale de fin d’année pour vous et votre entreprise. Pour en savoir plus, communiquez avec votre conseiller ou conseillère IG. Demandez aussi à recevoir la liste pour la planification fiscale de fin d’année des propriétaires d’entreprise 2022 d’IG Gestion de patrimoine.