Comment vendre une entreprise au Canada

Pour certains entrepreneurs, il peut être ardu de vendre une entreprise, même si elle est en bonne posture. Ces conseils pratiques vous aideront à vendre votre entreprise au meilleur prix possible.

test

Votre petite entreprise vous a bien servi. Mais un acheteur pourrait-il y trouver son compte?

Angela Mulrooney avait une pratique de soins dentaires prospère à Calgary, qu’elle prévoyait exploiter pendant plusieurs décennies. Malheureusement, elle a développé un problème de santé qui ne lui permettait plus d’exercer sa profession, physiquement exigeante.

Elle devait vendre sa pratique, mais à qui? « J’ai d’abord envoyé des courriels à toutes mes connaissances », raconte-t-elle. Elle a effectivement trouvé un dentiste par l’entremise de son réseau professionnel et a vendu sa pratique à profit. « Je n’avais pas vraiment le choix, j’en avais le cœur brisé, mais c’est la vie », ajoute-t-elle.

Heureusement, Angela a pu entreprendre une deuxième carrière comme conseillère d’affaires. Son nouveau travail l’amène à conseiller des entrepreneurs qui veulent vendre leur pratique, mais qui ne l’ont jamais vraiment considérée comme une entreprise. Il en résulte une exploitation commerciale peu attrayante pour les acheteurs potentiels.

Pour certaines personnes, il peut être ardu de vendre une entreprise même prospère lorsqu’elles sont prêtes à prendre leur retraite. La plupart des entrepreneurs sont tellement centrés sur leurs patients ou leurs clients qu’ils en oublient de penser au volet commercial de leur pratique ou à sa croissance, ce que maints acheteurs recherchent justement. « Ils n’ont pas l’énergie voulue pour redéfinir leur pratique comme une entreprise, souligne-t-elle. Tant qu’ils ont de l’argent à la banque, ils sont heureux. »

Si vous envisagez de vendre votre entreprise, vous devrez vous assurer qu’un futur acheteur pourra la développer davantage ou du moins y voir une occasion d’accroître son succès. Savoir comment vendre une entreprise peut faire toute la différence entre la vendre à un bon prix et se démener pour y trouver un acheteur. Si vous planifiez bien et pensez un peu plus comme un entrepreneur, alors vendre la pratique que vous avez bâtie depuis le début de votre carrière devrait être beaucoup plus aisé. Voici quelques conseils utiles qui vous guideront sur la façon de vendre une entreprise au Canada.

Obtenez de l’aide tôt dans le processus

La vente d’une petite entreprise au Canada exige du temps, et c’est pourquoi Angela recommande qu’on commence à en planifier la vente jusqu’à cinq ans à l’avance. Retenez les services de professionnels, dont un conseiller en affaires pour accroître la rentabilité de votre entreprise, et un expert-comptable pour mieux organiser ses finances.

Ne tardez pas à consulter votre planificateur financier et parlez à votre fiscaliste plusieurs années avant la vente prévue. Cela vous permettra d’examiner toutes les occasions de planification fiscale et de structurer votre entreprise de façon à réaliser une vente fiscalement avantageuse. Si vous attendez d’être sur le point de vendre votre entreprise, vos options risquent d’être limitées.

Rassemblez les documents essentiels 

Les acheteurs potentiels voudront vraisemblablement consulter vos états financiers, vos comptes de pertes et profits et vos déclarations fiscales remontant à au moins trois ans. Si des éléments d’actif sont inclus dans la vente de l’entreprise (tels que de l’équipement, du matériel informatique, etc.), dressez-en la liste, ainsi que leur valeur approximative actuelle.

Une liste de vos fournisseurs serait également utile, ainsi que les contrats que vous avez établis avec eux. Vous devrez également fournir des renseignements sur le statut de votre établissement commercial (prêt hypothécaire en cours, espace loué ou propriété).   

Faites évaluer votre entreprise 

Quand vous commencez à envisager la vente de votre entreprise, l’une des étapes les plus importantes consiste à obtenir une estimation juste de sa valeur. Il conviendra alors de vous adresser à un expert en évaluation d’entreprises (EEE) ou à un courtier en entreprises pour avoir une idée réaliste de cette valeur. L’expert en évaluation d’entreprises examinera généralement toute une série de paramètres financiers et de croissance qui vous aideront à fixer un prix de vente équitable.

Le fait d’avoir recours à un EEE pour vous aider à déterminer la valeur de votre entreprise donnera également plus de crédibilité au prix de vente. 

Trouvez un acheteur

Comme Angela peut en témoigner, il peut être utile de faire partie d’un réseau de professionnels dynamique pour faire passer le mot aux acheteurs potentiels, comme vos collègues ou concurrents actuels. Dans la mesure du possible, il est préférable d’entretenir un vaste réseau bien avant une vente.

Il y a toutefois des limites à vendre une entreprise sans aide extérieure. Neil Hiltunen était prêt à vendre par lui-même sa moitié d’une clinique de dentisterie. Mais lorsqu’un acheteur potentiel de l’extérieur de la région s’est manifesté, Neil s’est bien aperçu qu’il était préférable d’avoir recours à un courtier en entreprises qui connaissait les multiples facettes de ce type de vente.

« Voulez-vous vraiment passer de longues heures à questionner des gens et à leur montrer les environs? demande-t-il. Mon courtier m’a permis de gagner beaucoup de temps. » Il a en effet réussi à vendre la part du cabinet de dentisterie de Neil.

Réglez les questions de personnel dès maintenant

Les acheteurs éventuels veulent non seulement acheter une clientèle et un potentiel de croissance, mais également un effectif compétent. Assurez-vous que les membres de votre personnel ont des contrats avec des tâches bien définies. Souvent, les entrepreneurs ne font pas signer de contrat aux membres de leur équipe et cela peut constituer un signal d’alarme pour un acheteur.

Par ailleurs, envisagez la tenue d’un audit pour établir si le personnel utilise son temps efficacement. « Si votre entreprise est ouverte 40 heures par semaine, mais que le personnel ne travaille vraiment que 30 heures, vous devrez réduire vos heures, prévient Angela. C’est un plus pour l’acheteur. »

Si vous avez trop de personnel, vous devrez peut-être licencier certains employés avant de vendre votre entreprise. Il est donc judicieux de consulter un avocat spécialisé en ressources humaines dès que vous aurez trouvé un acheteur. Il pourra vous aider à déterminer les personnes à licencier et les indemnités de départ à verser.

Que faire avec le produit de la vente?

Votre expert-comptable et votre conseiller IG vous seront très utiles à ce stade. Ensemble, ils peuvent vous aider à alléger vos obligations fiscales liées à la vente de votre entreprise (qui peuvent être considérables si vous la vendez avec un profit substantiel).

Votre conseiller IG peut également examiner les meilleures options qui s’offrent à vous pour utiliser au mieux l’argent obtenu de la vente, qu’il s’agisse d’épargner pour la retraite, de rembourser des dettes ou d’assurer un revenu de retraite. 

Que faire devant l’impossibilité de vendre?

Il est important de savoir si la vente de votre entreprise est même réalisable. Si la demande est forte pour le type de services que vous offrez, comme ceux d'un cabinet de médecine familiale, dans ce cas les nouveaux médecins pourront sans doute se constituer une clientèle rapidement après l’obtention de leur diplôme et ne seront pas portés à acheter un cabinet existant.

Dans pareil cas, si vous ne parvenez pas à vendre votre entreprise, vous pourriez arrêter d’exercer, vendre quelques éléments d’actif comme des meubles et de l’équipement et, si l’entreprise est constituée en société, décider de ce que vous en ferez après votre départ à la retraite.

Toutefois, avant de prendre une décision radicale, il serait souhaitable de parler à votre fiscaliste de la meilleure marche à suivre. La liquidation de votre société pourrait entraîner des conséquences fiscales immédiates. Mais si vous la conservez, vous pourriez continuer à profiter du report d’impôt et à n’être imposé que sur les sommes retirées et les revenus de placement de la société.

Il est possible que la planification de la vente d’une entreprise prenne plus de temps que vous l’espériez, mais il sera payant de prendre toutes les mesures à votre disposition pour amener votre entreprise à un tel niveau que les acheteurs voudront se l’arracher. 

Obtenez d’abord des conseils

Maintenant que vous savez comment vendre une entreprise au Canada, vous devriez parler à vos spécialistes avant d’aller de l’avant. Votre conseiller IG peut vous aider à investir le produit de la vente et à évaluer les répercussions de ce grand tournant dans votre vie sur votre plan financier global et vos objectifs de retraite. Discutez de vos projets avec votre conseiller IG dès que vous aurez pris la décision de vendre votre entreprise. Si vous n’avez pas de conseiller IG, vous pouvez en trouver un ici.

Ce contenu, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement, considérés comme exacts à la date de publication. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement.