Les gouvernements devraient investir dans la requalification, selon Mark Carney

MONTRÉAL — L'ancien gouverneur de la Banque du Canada et de la Banque d'Angleterre Mark Carney estime que le Canada doit investir pour aider les travailleurs touchés par la transition vers une économie plus verte à se requalifier.

test

La question du financement d'une économie à faible émission de carbone est à l'ordre du jour de la prochaine conférence des Nations unies sur le climat, intitulée COP26, qui se tiendra du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, en Écosse.

M. Carney est l'envoyé spécial des Nations unies pour l’économie et l'action climatique. Il souhaite que le secteur financier mondial utilise ses milliers de milliards de dollars d'actifs pour aider à atteindre des émissions nettes de carbone nulles d'ici 2050.

Lors d’une audience du Forum économique international des Amériques, à Montréal, M. Carney a affirmé que le flux de capitaux vers le secteur de l'énergie devra doubler au cours des 25 prochaines années pour favoriser la transition vers des énergies renouvelables et pour développer l'utilisation de technologies comme la capture et le stockage du carbone.

Il ajoute que les gouvernements doivent également investir dans les domaines qui seront touchés par la transition énergétique, comme le financement de la requalification des travailleurs.

Des milliers de travailleurs de l'Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve ont déjà perdu leur emploi dans les secteurs pétrolier et gazier en raison de réduction des effectifs. Certains regroupements d'entreprises et de travailleurs affirment que ces provinces ont besoin du soutien du gouvernement fédéral pour diversifier leur économie et former les travailleurs.

La Presse Canadienne



This article was from La Presse Canadienne and was legally licensed through the Industry Dive publisher network. Please direct all licensing questions to legal@industrydive.com.