Investir pour la retraite, au-delà du REER

En réalité, une planification efficace de la retraite va bien au-delà des placements.

test

Lorsque les Canadiens songent à investir pour la retraite, ils voient souvent le REER comme l’un des meilleurs moyens d’atteindre leurs objectifs d’épargne-retraite. Le REER permet en effet de faire fructifier l’épargne en reportant l’impôt, en plus d’offrir des déductions fiscales non négligeables qui procurent des économies d’impôt pouvant à leur tour être investies dans le REER.

Toutefois, même si le REER est incontestablement un moyen très avantageux d’investir pour la retraite d’un point de vue fiscal, il n’est que l’une des nombreuses composantes d’un plan de retraite. Un plan financier complet devrait tenir compte d’un ensemble d’éléments, incluant les revenus des régimes de retraite gouvernementaux et d’employeur, l’épargne-retraite enregistrée et non enregistrée, ainsi que le montant à épargner pour pouvoir vous offrir la retraite que vous souhaitez.

Il existe d’autres options que le REER pour investir pour la retraite, et il est également essentiel de tenir compte des autres aspects de votre vie financière pour vous doter d’un plan de retraite bien ficelé.

Voyons les autres éléments à considérer, outre le REER et les placements pour la retraite.  

Un bon substitut au REER

Le montant que vous pouvez cotiser à votre REER ou à un REER de conjoint en 2022 est plafonné à 18 % de vos revenus gagnés, ou 30 780 $, selon le montant le moins élevé, moins un facteur d’équivalence. Bien que beaucoup de travailleurs canadiens peinent à épargner 18 % de leurs revenus, d’autres ont une capacité d’épargne nettement plus grande. Pour ceux-là, il existe plusieurs autres options.

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est aussi un véhicule de placement intéressant pour la retraite. Même si les cotisations ne procurent pas un allègement fiscal immédiat, les placements fructifient entièrement à l’abri de l’impôt. Le plafond de cotisation annuel du CELI pour 2022 est de 6 000 $, mais si vous avez des droits de cotisation inutilisés des années antérieures ou si vous avez retiré des fonds de votre CELI dans le passé, vous pourriez avoir la possibilité de cotiser davantage.

Les droits de cotisation au CELI pour les années 2009 (lorsque le CELI a été lancé) à 2022 totalisent 81 500 $, de sorte que votre cotisation dans un CELI pour cette année pourrait dépasser largement 6 000 $. Pour savoir combien vous pouvez cotiser, il vous suffit d’ouvrir une session dans Mon dossier ou MonARC

Une option de planification de la retraite plus avantageuse pour les personnes à faible revenu

Si vous vous situez actuellement dans une tranche d’imposition peu élevée ou que vous vous attendez à être imposé à un taux plus élevé à la retraite, investir dans un REER pourrait être une option d’épargne-retraite moins avantageuse. L’un des grands avantages du REER, c’est l’allègement fiscal sur les montants cotisés, mais vous devrez quand même payer de l’impôt sur les sommes retirées du régime lorsque vous serez à la retraite. Or, si vos revenus sont alors équivalents ou plus élevés que lorsque vous cotisiez, l’avantage fiscal à long terme pourrait être plus limité, voire nul.

Un CELI pourrait représenter votre meilleure option de placement pour la retraite, du moins pour l’instant. Vous ne profiterez pas d’un allègement fiscal immédiat, mais vos économies fructifieront à l’abri de l’impôt, sans compter que le CELI est beaucoup plus souple que le REER. Les retraits ne sont pas imposables, vous pouvez retirer de l’argent quand vous en avez besoin et tout montant retiré s’ajoute à vos droits de cotisation totaux pour l’année suivante (contrairement au REER où les droits de cotisation sont perdus en cas de retrait).

Cela ne vous oblige pas pour autant à garder le même plan de placement pour la retraite pour toujours. Lorsque vos revenus courants auront dépassé votre revenu de retraite projeté, investir dans un REER pourrait devenir une option plus avantageuse sur le plan fiscal. 

Pourquoi la planification fiscale devrait faire partie de votre stratégie de placement pour la retraite

Il existe plusieurs stratégies fiscalement avantageuses pour la retraite, qui peuvent faire durer votre épargne et vous offrir ainsi une retraite plus confortable. Ces stratégies sont les suivantes :

  • Choisir le moment optimal pour commencer à toucher les prestations du RPC/RRQ et de la Sécurité de la vieillesse
  • Partager la rente de retraite du RPC/RRQ avec votre conjoint
  • Cotiser à un REER de conjoint
  • Souscrire un prêt entre conjoints
  • Générer un revenu avantageux sur le plan fiscal pour les placements non enregistrés (épargne non investie dans un REER ou un CELI)

Votre conseiller IG peut vous aider à planifier votre retraite en gardant à l’esprit ces stratégies fiscales. 

Quand rembourser votre prêt hypothécaire 

Bien que beaucoup de gens remboursent leur prêt hypothécaire bien avant la retraite, il peut parfois être approprié de continuer à le rembourser une fois à la retraite, notamment lorsque les taux d’intérêt hypothécaires sont faibles et que les rendements de placement sont élevés. Dans une telle situation, il peut être judicieux d’investir davantage, tout en continuant de payer les intérêts sur votre prêt hypothécaire. Toutefois, comme les rendements de placement et les taux d’intérêt ne sont pas garantis, cette stratégie doit être évaluée soigneusement avec l’aide de votre conseiller IG.

Pour votre plan de placement pour la retraite, il est également conseillé de rembourser vos dettes à taux élevé avant votre prêt hypothécaire, en particulier si les intérêts ne sont pas déductibles du revenu.

Parer aux imprévus

Lorsque vous investissez pour la retraite, même le meilleur plan peut être compromis par des événements inattendus. Pour les grosses dépenses, un compte d’épargne d’urgence pourrait vous éviter d’avoir à réorganiser votre plan de retraite. Les conseillers recommandent habituellement de mettre de côté dans un compte d’urgence de quoi payer entre trois et six mois de dépenses, mais cela peut varier d’une personne à l’autre.

Une couverture d’assurance est aussi essentielle pour permettre à votre famille de maintenir son style de vie, maintenant et à la retraite. L’assurance vie aidera votre famille à payer les factures et les versements hypothécaires ou le loyer si jamais vous décédiez, alors que l’assurance invalidité et l’assurance contre les maladies graves peuvent pallier une perte de salaire et couvrir les frais médicaux le temps que vous soyez rétabli. 

Planification successorale 

Même si la plupart des gens sont conscients de l’importance d’investir pour la retraite, la planification successorale est souvent négligée. En prenant les devants, vous et votre conjoint pouvez éviter d’avoir à payer de l’impôt inutilement advenant le décès de l’un d’entre vous. Un testament bien rédigé et un choix de bénéficiaires judicieux permettront à votre famille de garder le contrôle sur ses finances. 

Commencez à envisager votre retraite au-delà des seuls placements

Votre conseiller IG sera en mesure de concevoir un plan de retraite robuste qui tient compte de tous les éléments et stratégies exposés ci-dessus. Il vous aidera à gérer les risques à la retraite, à conserver votre épargne plus longtemps et à créer un plan de revenu de retraite qui vous permettra de vous offrir la retraite dont vous avez toujours rêvé. Parlez à votre conseiller IG aujourd’hui; si vous n’avez pas de conseiller IG, vous pouvez en trouver un près de chez vous ici.

 

Ce document, publié et rédigé par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement. Les lecteurs auraient avantage à obtenir des conseils adaptés à leur situation personnelle auprès d’un conseiller IG Gestion de patrimoine.
Produits et services d’assurance distribués par Services d’Assurance I.G. Inc. (au Québec, cabinet de services financiers). Permis d’assurance parrainé par La Great-West, compagnie d’assurance-vie (à l’extérieur du Québec).