En quoi consistent les retenues d’impôt sur les retraits d’un REER et comment les éviter?

En général, lorsque l'on retire des fonds d'un REER, l'impôt associé à ce retrait est retenu à la source. Nous examinons ici le fonctionnement de cette retenue d'impôt et les moyens de l'éviter.

test

Bien que les régimes enregistrés d’épargne-retraite (REER) soient sans aucun doute un outil d’épargne‑retraite très prisé, de nombreuses personnes les utilisent comme un compte d’épargne ordinaire. Près de 40 % des Canadiens retirent de l’argent de leur REER avant la retraite, et bon nombre de ces personnes ne prévoient pas remettre les montants retirés (ce qui réduit aussi leurs droits de cotisation totaux).

Toutefois, agir de la sorte entraîne des répercussions financières considérables, la principale étant les incidences fiscales. Nous examinons ici le fonctionnement des retenues d’impôt sur les retraits d’un REER, leurs répercussions et les moyens de les éviter.

Est-ce qu’il y a une retenue d’impôt sur les retraits d’un REER?

Normalement, lorsque vous retirez des fonds d’un REER, un montant d’impôt est retenu à la source (c’est ce qu’on appelle une retenue d’impôt). Il s’agit essentiellement d’une estimation et d’un paiement anticipé de l’impôt sur le revenu qui serait dû lorsque vous produirez votre déclaration de revenus.

Le montant de la retenue d’impôt sur un retrait d’un REER dépendra du montant d’argent que vous retirerez. Voici les taux de retenue d’impôt pour les résidents du Canada :

 

10 % (5 % au Québec)

Jusqu’à 5 000 $

20 % (10 % au Québec)

Plus de 5 000 $ et jusqu’à 15 000 $

30 % (15 % au Québec)

Plus de 15 000 $

Les résidents du Québec paieront également une retenue d’impôt provincial (renseignez-vous auprès de Revenu Québec). Les non-résidents du Canada paient 25 % en retenue d’impôt (à moins que le montant ne soit réduit par une convention fiscale).

Comment calculer la retenue d’impôt sur un retrait d’un REER?

L'impôt sur le retrait d'un REER est prélevé à la source; vous n'avez donc pas à le calculer vous-même.

Lorsque vous retirez de l’argent de votre REER, l’institution financière déduit automatiquement la retenue d’impôt. Cependant, pour vous donner une idée du montant d’impôt qui pourrait être retenu, voici quelques exemples de ce que vous recevrez lorsque vous ferez un retrait de votre REER :

Montant du retrait

Retenue d’impôt

Vous recevrez

5 000 $

500 $

4 500 $

10 000 $

2 000 $

8 000 $

20 000 $

6 000 $

14 000 $

40 000 $

12 000 $

28 000 $

Comme vous pouvez le constater, la retenue d’impôt sur les retraits d’un REER peut être importante.

Les personnes résidant au Québec peuvent connaître le montant total de leur retenue d’impôt auprès de Revenu Québec.

Quel est l’impôt à payer sur les retraits d’un REER?

La retenue d’impôt n’est pas le seul paiement que vous pourriez avoir à faire. Comme le montant brut que vous retirez de votre REER est inclus dans votre revenu de l’année, vous devrez donc peut-être payer encore plus d’impôt sur le revenu au moment de produire votre déclaration de revenus. Le montant exact dépendra de votre taux d’imposition et de votre revenu imposable total pour l’année d’imposition (ce qui comprend le montant du retrait de votre REER).

Les coûts multiples des retraits anticipés d’un REER

En plus d’avoir à payer une retenue d’impôt (et peut-être même plus en impôt sur le revenu) sur le retrait de votre REER, vous aurez un coût supplémentaire à assumer au moment de prendre votre retraite. Tout montant que vous retirez ne bénéficiera pas des rendements composés au fil du temps.

Les retraits anticipés sont particulièrement coûteux si vous êtes à plusieurs décennies de la retraite, car vous ne pourrez pas les redéposer dans votre REER. Or, cet argent pourrait valoir beaucoup au moment de votre retraite. Voici quelques exemples de ce que pourrait valoir dans 30 ans un montant retiré d’un REER s’il était resté dans le régime* :

Valeur actuelle

Valeur dans 30 ans

5 000 $

22 339 $

10 000 $

44 677 $

20 000 $

89 355 $

40 000 $

178 710 $

* Selon un taux de rendement annuel moyen de 5 %, avec des rendements composés mensuellement.

Comment éviter de payer une retenue d’impôt sur les retraits d’un REER

La façon la plus simple de ne pas payer de retenue d’impôt est d’attendre d’être prêt à prendre votre retraite, puis de transférer l’argent de votre REER soit dans un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), soit dans une rente. Si vous retirez ensuite le montant minimum de votre FERR, vous ne paierez que l’impôt sur ce montant, s’il y a lieu, et il n’y aura aucune retenue d’impôt.

Il existe deux façons courantes de retirer de l’argent d’un REER sans qu’il y ait de retenue d’impôt. La première est d’utiliser l’argent pour une mise de fonds sur une nouvelle maison, dans le cadre du Régime d’accession à la propriété du gouvernement. Vous pouvez retirer jusqu’à 35 000 $ sans avoir à payer de retenue d’impôt (bien que certains REER immobilisés et REER collectifs ne le permettent pas).

Vous devrez répondre à plusieurs conditions d’admissibilité, comme être acheteur d’une première habitation, et vous devez généralement remettre l’argent dans votre REER dans les 15 ans.  

La deuxième façon d’éviter les retenues d’impôt consiste à utiliser l’argent pour financer vos études, dans le cadre du Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) du gouvernement. Vous pouvez retirer jusqu’à 10 000 $ par année civile de votre REER (jusqu’à 20 000 $ au total) pour payer des études ou une formation à temps plein, pour vous ou votre conjoint. Encore une fois, plusieurs conditions doivent être remplies pour être admissible au régime. De plus, vous devez généralement rembourser l’argent dans votre REER – généralement dans les 10 ans suivant la date à laquelle vous avez terminé vos études – et habituellement en 10 versements égaux.

Si vous devez retirer de l’argent à d’autres fins (comme payer des rénovations ou rembourser une dette à taux d’intérêt élevé), vous éviterez ces retenues d’impôt en trouvant une autre source de financement. L’obtention d’une marge de crédit hypothécaire ou un refinancement hypothécaire pourraient s’avérer beaucoup moins coûteux que les importantes retenues d’impôt sur les retraits d’un REER que vous pourriez finir par payer.

Commencez par discuter de vos options de retrait d’un REER

Votre conseiller IG pourra passer en revue toutes les options de financement possibles pour vous éviter d’effectuer des retraits anticipés de votre REER et donc de payer une retenue d’impôt. Il est important de connaître les règles de retrait d’un REER avant de retirer quoi que ce soit de votre REER, alors appelez-le dès aujourd’hui pour prendre rendez-vous. Si vous n’avez pas de conseiller IG, vous pouvez en trouver un ici.

Ce document, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement, qui sont considérés comme exacts à la date de publication. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement. Les clients auraient avantage à obtenir des conseils adaptés à leur situation personnelle auprès d’un conseiller IG. Les marques de commerce, y compris IG Gestion de patrimoine, sont la propriété de la Société financière IGM Inc. et sont utilisées sous licence par ses filiales.

Les produits et services bancaires sont distribués par Solutions Bancaires MC. La Banque Nationale du Canada est souscripteur des produits et services Solutions Bancaires.  MC Solutions Bancaires est une marque de commerce de la Corporation Financière Power. IG Gestion de patrimoine et son symbole social sont des marques de commerce de Société financière IGM Inc., utilisées sous licence par ses filiales. La Banque Nationale du Canada est un usager autorisé de ces marques.