Six avantages du CELI que vous devriez connaître

Bien que le CELI ait été lancé il y a maintenant plus de dix ans, certaines personnes ne comprennent pas encore tous les aspects de son fonctionnement. Voici six avantages du CELI que vous devriez connaître.

test

Quand le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) a été lancé en 2009, beaucoup de gens le percevaient comme un compte d’épargne secondaire pour des besoins de liquidité à court terme. Peu de personnes se rendaient compte du grand potentiel du CELI. Et ce potentiel est encore plus avantageux de nos jours.

Le plafond annuel de cotisation à un CELI a augmenté avec les années. D’abord établi à 5 000 $ à ses débuts, ce seuil a augmenté à 5 500 $ en 2013 et, depuis 2019, il s’élève à 6 000 $. Exceptionnellement, le plafond a été élevé à 10 000 $ en 2015, mais il a été ramené à 5 500 $ l’année suivante. Le plafond cumulatif de cotisation à un CELI pour les résidents canadiens âgés d’au moins 18 ans en 2009 et qui n’y ont jamais cotisé s’élève aujourd’hui à 81 500 $. Ce n’est pas rien!

Bien que le CELI ait été lancé il y a maintenant plus de dix ans, bien des aspects de son fonctionnement demeurent flous pour certaines personnes. Voici donc six avantages du CELI que vous devriez connaître.  

1. Un CELI permet de détenir bien plus que des liquidités

Quand le CELI a été lancé, il était généralement perçu comme un autre compte d’épargne en raison de son appellation. Les gens étaient un peu confus et pensaient à tort que le compte se limitait à l’épargne de liquidités. Au fil des années, ils se sont toutefois rendu compte que pratiquement tous les produits de placement pouvant être détenus dans un compte REER pouvaient également l’être dans un CELI. Cela comprend les actions, les obligations, les fonds communs de placement et d’autres placements à plus long terme; on peut même y détenir des actifs en vue de la retraite.

2. Contrairement au REER, les sommes retirées d’un CELI sont non imposables

Le plus grand avantage d’un CELI est sans conteste qu’il permet de faire croître l’actif à l’abri de l’impôt : cela est vrai pour les gains en capital, les intérêts et les dividendes qui y sont associés. Vous ne paierez aucun impôt sur le revenu si vous retirez des fonds de votre CELI ou si vous vendez des actifs qui y sont détenus.

S’il est vrai que les placements détenus au sein d’un REER fructifient à l’abri de l’impôt tant qu’ils restent dans votre régime, dès que vous commencez à retirer des montants de votre REER (ou de votre FERR), ces sommes sont considérées comme un revenu et sont imposées en fonction de votre tranche d’imposition.

3. Le CELI est très flexible

Vous pouvez retirer de l’argent de votre CELI à tout moment et pour n’importe quelle raison sans devoir payer d’impôt. De plus, les sommes retirées sont ajoutées à vos droits de cotisation pour l’année suivante.   

Tout retrait effectué de votre compte REER est imposé, et les sommes retirées ne seront pas rajoutées à vos droits de cotisation pour l’année suivante (vous perdrez ce droit de cotisation).

4. Le plafond cumulatif de cotisation à un CELI s’élève à 81 500 $

Lorsque les droits de cotisation étaient établis à seulement 5 000 $, le CELI ne paraissait pas aussi avantageux, puisque la différence en matière d’impôt était minime. Le véhicule de placement est devenu beaucoup plus intéressant maintenant que les droits de cotisation cumulatifs s’élèvent à 81 500 $ : cela fait une réelle différence pour les revenus de placement qui fructifient à l’abri de l’impôt. 

Puisque vous pouvez détenir des fonds communs de placement et des placements à long terme dans votre CELI, vous pouvez également l’inclure dans votre plan de retraite. C’est une stratégie déjà utilisée par bon nombre de Canadiens, vu que le plafond de cotisation annuel du CELI est actuellement établi à 6 000 $ et continuera d’augmenter avec l’inflation.

5. Le CELI est idéal pour les investisseurs à valeur élevée 

La plupart des investisseurs à valeur élevée sont sans doute déjà au courant des avantages fiscaux du CELI et cotisent vraisemblablement au maximum à leur compte REER en premier lieu, puis à leur CELI. Ceux qui ne profitent pas au maximum de leur CELI devraient réellement envisager de le faire.

6. Le CELI peut être un outil complémentaire de planification de la retraite

L’un des principaux avantages du CELI, c’est qu’il fournit une autre option d’épargne en vue de la retraite où l’actif peut croître à l’abri de l’impôt, surtout pour les personnes qui versent chaque année la cotisation maximale à leur REER. Il est généralement avantageux de cotiser au maximum à votre CELI chaque année, puisque vous ne serez pas imposé sur les sommes retirées plus tard. Ce véhicule de placement peut venir compléter vos autres sources de revenus à la retraite et vous aider à réduire vos obligations fiscales, le moment venu. Le CELI est un outil puissant qui vous permet d’épargner efficacement et à l’abri de l’impôt en vue de la retraite. 

Comment profiter au maximum de votre CELI

Votre conseiller ou conseillère IG peut vous aider à profiter au maximum de vos droits de cotisation à votre CELI : prenez rendez-vous dès aujourd’hui pour discuter de la manière de l’utiliser en vue d’atteindre vos objectifs d’épargne plus rapidement.

Ce contenu, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement, considérés comme exacts à la date de publication. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement.