REER ou CELI? En quoi diffèrent-ils?

Les similitudes et les différences entre le REER et le CELI, et comment déterminer quel est le meilleur régime pour vous.

test

Les Canadiens savent reconnaître une bonne chose quand ils en voient une. Les régimes enregistrés d’épargne mis en place par le gouvernement, tels que le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) et le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), offrent d’excellents avantages fiscaux aux résidents canadiens. Ces avantages sont à ce point intéressants que presque 15 millions d’entre eux détiennent un CELI1, et presque 6 millions contribuent à un REER chaque année.2

Il peut être surprenant qu’il y ait encore une certaine confusion au sujet des objectifs de chacun de ces régimes. En fait, plus du quart des Canadiens ne connaissent pas les différences entre un CELI et un REER.3 Bien qu’il y ait certaines similitudes entre les deux régimes, il est essentiel que vous sachiez ce qui les différencie pour bien comprendre lequel répond le mieux à vos besoins.

Dans le présent article, nous allons examiner de près chaque régime pour ensuite faire une comparaison directe entre un REER et un CELI afin que vous puissiez plus facilement choisir le régime le plus approprié en fonction de votre situation et de vos objectifs.

 

Les avantages et désavantages du REER

Le REER est un régime enregistré à imposition différée : ainsi, lorsque vous y cotisez, le montant versé réduit votre revenu aux fins de l’impôt. Par exemple, si vous gagnez
70 000 $ et que vous versez 10 000 $ dans votre REER, vous ne paierez de l’impôt que sur un revenu de 60 000 $. Les cotisants à un REER obtiennent habituellement un remboursement d’impôt considérable qu’ils peuvent ensuite réinvestir dans leur REER ou dans leur CELI.

Les placements croissent sans incidence fiscale immédiate. Toutefois, lorsque vous effectuez un retrait de votre REER, vous devez payer de l’impôt sur le montant retiré. Il y a donc un report de l’imposition : vous obtenez une déduction d’impôt lorsque vous cotisez au régime et les placements croissent à l’abri de l’impôt, mais vous paierez de l’impôt lors du retrait éventuel des fonds.

Voici certaines des principales caractéristiques du REER :

  • Conçu principalement pour l’épargne-retraite
  • Vous pouvez commencer à cotiser au régime dès que vous avez des droits de cotisation
  • Les retraits anticipés sont déconseillés parce qu’ils ont des incidences fiscales
  • Vous pouvez verser au régime jusqu’à 18 % de votre revenu gagné de l’année précédente (à concurrence de 29 210 $ pour l’année d’imposition 2022)
  • Si vous ne maximisez pas votre cotisation annuelle au REER, les droits de cotisation inutilisés sont reportés
  • Vous pouvez cotiser à un REER de conjoint et obtenir une déduction d’impôt
  • En cas de retrait de votre REER, vous ne récupérez pas les droits de cotisation correspondants

Votre REER vient à échéance l’année de votre 71e anniversaire de naissance; par la suite, vous ne pouvez plus cotiser au REER, à moins d’avoir un(e) conjoint(e) plus jeune et de verser des cotisations à un REER de conjoint

 

Situations où vous pouvez retirer des fonds de votre REER sans incidences fiscales

Il y a deux situations où vous pouvez retirer des fonds de votre REER sans incidences fiscales :

Le régime d’accession à la propriété vous permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER et d’utiliser cette somme comme mise de fonds pour une nouvelle maison. Vous devez être considéré comme un acheteur d’une première habitation et rembourser à votre REER le montant retiré dans un délai de 15 ans

Le régime d’encouragement à l’éducation permanente vous permet de retirer jusqu’à
10 000 $ par année (sous réserve d’une limite totale de 20 000 $) de votre REER pour financer votre formation ou vos études à temps plein, ou celles de votre époux ou conjoint de fait. Vous avez habituellement 10 ans après la fin de vos études pour rembourser par versements périodiques les montants retirés.

 

Les avantages du CELI

Les cotisations au CELI sont-elles déductibles d’impôt? Non, elles ne comportent pas d’avantage fiscal immédiat comme c’est le cas pour le REER (la déductibilité des cotisations constitue un avantage important du REER par rapport au CELI). Toutefois, même si le CELI existe depuis beaucoup moins longtemps que le REER (il a été lancé en 2009), il est déjà devenu un incontournable aux yeux des épargnants canadiens. Sa popularité s’explique par ce qui suit :

  • Toute personne de plus de 18 ans peut cotiser à un CELI (on ne tient pas compte du revenu)
  • Tout revenu tiré des cotisations s’accumule à l’abri de l’impôt (intérêts, dividendes et gains en capital)
  • Les retraits du CELI sont exempts d’impôt
  • Le plafond de cotisation annuel actuel est fixé à 6 000 $
  • Si vous versez un montant moindre que le maximum autorisé, vous pouvez reporter la différence à l’année suivante
  • Toutes les sommes retirées s’ajoutent à votre plafond de cotisation de l’année suivante
  • Si vous aviez plus de 18 ans en 2009 et n’avez jamais encore cotisé à un CELI, la cotisation maximale que vous pouvez verser en 2022 est de 81 500 $
  • Vous pouvez cotiser à un CELI à partir de l’âge de 18 ans et pouvez continuer à le faire après l’âge de 71 ans
  • Vous pouvez donner de l’argent à votre conjoint pour qu’il cotise à son CELI

Le CELI est beaucoup plus souple que le REER. Les deux peuvent être utilisés pour la retraite, mais également pour d’autres raisons, notamment pour un fonds d’urgence, un mariage ou une mise de fonds en vue de l’achat d’une maison. Les cotisations au CELI ne donnent pas d’avantage fiscal immédiat, mais elles ne sont pas imposables lorsque vous les retirez, ce qui est une différence importante par rapport au REER.

 

Tableau comparatif entre le REER et le CELI

     

Cotisation annuelle maximale

18 % du revenu gagné 
(max. de 29 210 $ en 2022)

 6 000 $4

Report des droits de cotisation inutilisés?

Oui

Oui

Cotisations déductibles d’impôt?

Oui

Non

Croissance à l’abri de l’impôt des placements?

Imposition reportée 

Oui

Retraits libres d’impôt?

Non

Oui

Reverser au compte le montant des retraits?

Non

Oui

But

Principalement la retraite  

N’importe quoi

Cotisations au régime de conjoint?

Oui, déductibles d’impôt  

Oui, mais non déductibles d’impôt

Date limite de versement des cotisations?  

Année du 71e anniversaire de naissance du titulaire

Aucune

 

Commencez à épargner avec des régimes fiscalement avantageux

Votre conseiller IG peut vous aider à choisir entre le REER et le CELI, selon votre situation et vos objectifs. Les deux régimes sont beaucoup plus avantageux fiscalement que des placements dans des comptes non enregistrés. Communiquez dès aujourd’hui avec votre conseiller IG pour tout savoir sur les REER et les CELI. Si vous n’avez pas de conseiller IG, vous pouvez en trouver un ici

 

Sources :

1 Financial Post : New data from CRA shows Canadians have nearly 300 billion reasons to love their TFSAs

2 Statistique Canada : Le Quotidien

3 BNN Bloomberg : One in four Canadians don’t know difference between TFSA and RRSP

4 Gouvernement du Canada : Le compte d'épargne libre d'impôt

Ce contenu, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement. Les lecteurs auraient avantage à obtenir des conseils adaptés à leur situation personnelle auprès d’un conseiller d'IG Gestion de patrimoine.