Diversification d'un portefeuille d'actions pour les investisseurs canadiens

Nous avons tous entendu le conseil de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier. C’est sur ce principe que repose la diversification des actions : par exemple, ne pas mettre tout son argent dans un secteur, comme les services financiers. Si ce secteur venait à s’effondrer, vous pourriez perdre beaucoup d’argent.

test

Un portefeuille bien diversifié est composé d’une grande variété d’actifs, de manière à réduire le risque global du portefeuille. Si vous ne détenez que des actions d’une poignée d’entreprises, vous risquez de subir des pertes importantes. 

La diversification des actions consiste à investir dans une variété de secteurs économiques, de catégories de placements et de régions du monde. L’idée est d’aplanir le risque en contrebalançant la performance négative de certains placements par la performance positive d’autres placements.

Pour y parvenir, vous devez détenir des placements qui ne sont pas fortement corrélés. Autrement dit, des placements qui n’évolueront pas tous dans la même direction en même temps.

Pourquoi la diversification des actions est essentielle pour les investisseurs canadiens

Beaucoup d’investisseurs canadiens pensent obtenir une diversification suffisante de leurs placements en actions simplement en achetant des parts d’un fonds de placement indiciel ou d’un fonds négocié en bourse (FNB). Ces fonds sont en fait des paniers d’actions de nombreuses sociétés différentes qui représentent un indice, tel que l’indice S&P/TSX (qui contient environ 250 des plus de 1 500 sociétés cotées à la Bourse de Toronto). 

Il est toutefois problématique de se fier à un fonds indiciel S&P/TSX, car les deux tiers de l’indice sont concentrés dans trois secteurs seulement : les services financiers, l’énergie et les matériaux. Chaque fois que l’activité économique mondiale ralentit, l’énergie et les matières premières ont tendance à en subir les contrecoups. Cette situation pèse à son tour sur les sociétés financières, qui dépendent justement de ces sociétés de ressources naturelles pour une grande partie de leurs affaires.

Comme ces secteurs fortement corrélés dominent l’indice S&P/TSX, il est difficile de compenser les pertes en investissant dans des secteurs canadiens moins corrélés, comme la santé, car ils sont nettement moins représentés. Pour vraiment diversifier leur portefeuille d’actions, les investisseurs canadiens doivent voir au-delà non seulement des frontières du pays, mais aussi de ces secteurs dominants et même des actions traditionnelles. 

Moyens de diversifier un portefeuille d’actions canadiennes

Pour diversifier davantage un portefeuille d’actions canadiennes, il convient au départ d’abandonner son parti pris pour les titres nationaux. Voici quelques exemples de ce que les Canadiens peuvent envisager afin de mieux diversifier leur portefeuille :

  • Régions du monde:
    o États-Unis
    o Europe
    o Marchés développés hors Amérique du Nord
    o Marchés émergents
    o Chine
    o Monde

  • Secteurs:
    o Technologie de l’information
    o Industrie
    o Consommation discrétionnaire
    o Télécommunications
    o Consommation de base
    o Santé

  • Placements à revenu fixe:
    o Obligations d’État 
    o Obligations de sociétés
    o Obligations municipales 

  • Taille d’entreprise 
    o Grande capitalisation
    o Moyenne capitalisation
    o Petite capitalisation

  • Type d’actions
    o Actions de valeur
    o Actions de croissance 

Parmi les moyens les plus efficaces de diversifier un portefeuille d’actions, on trouve les fonds communs de placement et les FNB. Par exemple, vous pourriez acheter un fonds des marchés émergents, un FNB de grandes capitalisations américaines et un fonds commun mondial d’investissement durable. Chaque fonds pourrait contenir des dizaines, voire des centaines, de sociétés.

Un choix de possibilités de répartition d’actif plus grand que jamais

Les investisseurs canadiens ont aujourd’hui le choix entre près de 1 200 FNB et plus de 5 000 fonds communs de placement. Vous pouvez choisir avec précision la zone géographique dans laquelle vous voulez investir, le secteur et la taille des entreprises qui vous intéressent, et vous pouvez ajouter de la diversification en investissant dans des fonds d’investissement durable.

De plus en plus, les experts en finances recommandent d’ajouter des placements alternatifs pour diversifier un portefeuille d’actions. Auparavant réservés aux investisseurs institutionnels, ces placements sont depuis peu accessibles aux investisseurs individuels, sous la forme de fonds alternatifs liquides et de FNB.

Nombre de ces placements non traditionnels ou alternatifs ont une corrélation faible, voire nulle, avec les actions et les obligations conventionnelles. Ils représentent donc un excellent moyen de diversifier un portefeuille d’actions. Voici quelques fonds alternatifs :

  • Fiducies de placements immobiliers (groupes de propriétés avec revenu de location)
  • Stratégies alternatives, comme le financement par emprunt*, l’utilisation d’instruments dérivés et la vente à découvert
  • Placements privés en actions (investissement dans des sociétés non cotées en bourse) 
  • Titre de créance privés (prêts à des sociétés privées

Neutraliser la volatilité

D’une année à l’autre et d’une journée à l’autre, les marchés fluctuent à la hausse et à la baisse… comme des montagnes russes. Cette représentation de la volatilité boursière rebute certains investisseurs au point de les amener à se détourner des marchés. Toutefois, même les investisseurs les plus frileux à l’égard des risques peuvent participer aux marchés et en sortir gagnants. Il est essentiel de détenir des actions dans des portefeuilles bien diversifiés si vous voulez faire fructifier votre portefeuille plus rapidement, et investir dans des produits d’actions à faible volatilité peut également atténuer l’effet de la volatilité des marchés.

Les fonds d’actions à faible volatilité vous plairont si vous recherchez des rendements comparables à ceux des marchés boursiers et une possibilité de stabilité accrue malgré les soubresauts. Ces fonds peuvent réduire les pertes durant les reculs boursiers, ce qui peut vous aider à protéger vos avoirs et à préserver votre source de revenus de retraite, aujourd’hui comme dans l’avenir.

Un conseiller IG peut vous aider 

Nous avons vu qu’il est particulièrement important au Canada de bien diversifier un portefeuille d’actions. Cependant, il ne suffit pas d’acheter un fonds commun de placement des marchés émergents et un FNB de l’indice S&P 500 pour obtenir une bonne diversification des actions. Il n’est pas facile de bâtir soi-même un portefeuille bien diversifié, et c’est là qu’intervient un conseiller IG.

Un conseiller IG tiendra compte de votre tolérance au risque, de votre situation personnelle et de vos objectifs financiers avant de vous recommander la bonne combinaison d’actions, d’obligations, de secteurs, de régions du monde, de tailles d’entreprises et de placements et stratégies alternatifs qui permettront de constituer un portefeuille bien diversifié.

Parlez de la diversification de votre portefeuille avec votre conseiller ou conseillère IG dès aujourd’hui. Si vous n’avez pas de conseiller, vous pouvez en trouver un ici.

* Emprunter pour investir comporte des risques et peut ne pas convenir dans toutes les situations. Parlez à un conseiller d’IG Gestion de patrimoine pour savoir si cette stratégie vous convient.

Ce document, rédigé et publié par IG Gestion de patrimoine, contient des renseignements de nature générale seulement. Son but n’est pas d’inciter le lecteur à acheter ou à vendre des produits de placement précis ni de fournir des conseils juridiques, fiscaux ou de placement. Les lecteurs auraient avantage à obtenir des conseils adaptés à leur situation personnelle auprès d’un conseiller d'IG Gestion de patrimoine. Emprunter pour investir comporte des risques et peut ne pas convenir dans toutes les situations. Parlez à un conseiller d’IG Gestion de patrimoine pour savoir si cette stratégie vous convient.