Les Canadiens contractaient moins de nouvelles hypothèques au 4e trimestre

Les Canadiens ont contracté moins de nouvelles hypothèques avant même que les taux d'intérêt ne commencent à augmenter la semaine dernière, mais la dette des consommateurs a malgré tout continué d'augmenter au quatrième trimestre, a indiqué lundi l'agence de surveillance du crédit Equifax.

test

Le nombre de nouveaux prêts hypothécaires a diminué de 8,1 % d'une année à l'autre au cours des trois derniers mois de 2021. La plus forte baisse a été enregistrée sur certains des marchés immobiliers les plus actifs du pays, Toronto et Hamilton, qui ont enregistré des reculs respectifs de 16,1 % et 18,7 %. 

«Il ne fait aucun doute que les prix spectaculaires des maisons ont eu une incidence sur l’abordabilité du logement dans tous les segments», a observé dans un communiqué la vice-présidente adjointe des analyses avancées chez Equifax Canada, Rebecca Oakes. 

«En plus des prix élevés, les prêteurs ont aussi commencé à augmenter leurs taux d’intérêt en prévision des hausses de taux par la Banque du Canada. Le pouvoir d’achat de nombreux consommateurs pourrait ainsi être limité.» 

La banque centrale a relevé la semaine dernière son taux directeur d'un quart de point de pourcentage, à 0,50 %, et d'autres hausses sont attendues plus tard cette année.

Le prêt moyen pour les nouveaux prêts hypothécaires a augmenté de 10,1 % par rapport au quatrième trimestre de 2020, pour atteindre 355 000 $, mais a chuté de 1,5 % par rapport au troisième trimestre — un premier recul depuis le début de la pandémie. 

Mme Oakes a estimé que cela pourrait être un signe de stabilisation des prix moyens des maisons, bien que la demande soutenue et l'absence d'offre puissent entraîner de nouvelles hausses des prix de l'immobilier. 

Equifax a également indiqué que la dette moyenne des consommateurs avait augmenté de 7,9 % pour atteindre 2200 milliards $, les dépenses par carte de crédit ayant augmenté de 14,4 % au quatrième trimestre par rapport à l'année précédente et de 9,8 % par rapport au troisième trimestre. 

Les consommateurs ont dépensé en moyenne 2205 $ par mois sur leurs cartes au quatrième trimestre, un montant en hausse de 15,2 % par rapport à la période de l'année précédente et de 6,8 % par rapport au niveau d'avant la pandémie, au quatrième trimestre de 2019. 

«La période des Fêtes entraîne toujours une augmentation des dépenses, mais nous avons constaté une hausse inégalée des dépenses par carte de crédit par consommateur au quatrième trimestre de 2021», a noté Mme Oakes. 

Une baisse des prêts automobiles en raison des problèmes de chaîne d'approvisionnement a été «le principal facteur de diminution de l’endettement moyen au cours du trimestre», a précisé Mme Oakes. 

Equifax a précisé que les soldes globaux des cartes de crédit avaient augmenté de 2,4 % par rapport au quatrième trimestre de 2020. 

Cependant, les défaillances sont dans l'ensemble restées faibles et ont diminué. Les défaillances hypothécaires ont diminué de 31,8 % d'une année à l'autre à 0,11 % et les défaillances non hypothécaires ont diminué de 20,7 % à 0,86 %. 

Cet article provient de La Presse Canadienne et a été légalement autorisé par le biais de Industry Dive Content Marketplace. Veuillez adresser toutes les questions de licence à legal@industrydive.com.